LA MARQUE AYMER

AYMER, c’est l’histoire d’une marque portée par sa fondatrice, Eugénie.

Une passion pour la terre et la culture des plantes depuis toujours, une folle habitude à l’exploration, des cours de design, de musique, une école de mode…

Et puis une prise de conscience, un concours de circonstances, et l’envie de repartir de zéro pour créer des produits simples, bruts, naturels qui font du bien aux hommes et à l’environnement.

LE PROJET AYMER

Le projet a débuté en novembre 2019 avec cette idée un peu terre à terre : créer des sandales que l’on pourrait planter.

Pourquoi ? Parce que les chaussures se recyclent difficilement en raison de la multitude de matériaux qui les composent et qui collés ensembles ne peuvent se trier. Lorsque l’on est chez nous, on a le choix entre la compost, la poubelle jaune et la poubelle. Il était impossible de mettre les chaussures dans la poubelle jaune. Alors on s’est attaqués au compostage !

En mars 2020, les premiers prototypes prennent forme, mais ce n’est pas toujours un succès…

recherche & développement

r&D

On a presque tout essayé : champignons, cire à farter, résine de pin, huiles, bois, cire d’abeilles, feuilles de bananiers, fibres de coco… Cela a représenté des mois de recherches et de développement avant de trouver les matériaux qui correspondent au cahier des charges de AYMER. Quant aux formes pour concevoir les modèles et au personnel capable de fabriquer des chaussures en France, c’est pareil, il a fallu chercher !

LA CIRE A FARTER

LES ESSAIS D’IMPRESSION 3D

LA PREMIERE SANDALE EN LIEGE

LA SELECTION DE LA FORME

LE CHAMPIGNON

La Créatrice

Je suis Eugénie, la fondatrice de la marque AYMER. Je dirige seule cette toute petite marque que j’ai voulue espiègle, engagée et vitaminée.

Je suis une inconditionnelle de la vie et depuis mon plus jeune âge j’aime faire pousser des fleurs et surtout des plantes exotiques.

Après une école de mode, plusieurs expériences dans ce domaine, puis dans la publicité, j’ai décidé de créer AYMER, une marque de chaussures que l’on peut planter et qui nourrira une plante…

J’espère que vous aimerez cette nouvelle façon de porter et valoriser vos chaussures pour qu’ensemble on puisse aller encore plus loin dans la démarche.

Panier
Retour haut de page