ECO-DESIGN

La Nature. C’est la meilleure en terme de recyclage, de confort et de bien-être.

Tout ce dont on avait besoin pour AYMER.

On s’en est inspirés pour imaginer et recréer un cycle de vie vertueux pour nos produits. 

L’objectif ? Préserver et enrichir l’environnement et les artisans.

CYCLE DES PRODUITS

1. Récolte

Nos partenaires prennent soin des plantes et se chargent de récolter avec soin les ingrédients qui composent vos chaussures.

2. Fabrication

Les artisans spécialisés, rémunérés équitablement, transforment les plantes en matière. Avec l'EA ISTA49, nous nous chargeons de transformer la matière en sandales végétales.

3. vie quotidienne

C'est maintenant à vous de vivre au quotidien avec vos AYMER dans les pieds. N'oubliez pas d'en prendre soin, comme n'importe quelle autre paire de sandales !

4. Plantation

Lorsque vous chaussures seront trop usagées pour être portées. Découpez la semelle et utilisez-là en guise de billes anti-humidité. Au fil des mois, vos AYMER se transformeront en compost riche.

végétales à 99%

Lait d'hévéa, liège, fibre de noix de coco, pulpe de noix de coco, peau de banane, chanvre, lin français, coton biologique, huile de ricin, huile de lin, chlorophylle, poudre de sorgho, feuilles d'indigo, résine, colophane, cire de carnauba sont les matières premières qui composent les sandales.

Et pourquoi pas 100% ?
Simplement pour une question de durabilité. Nous avons utilisé une colle écologique en latex naturel et contenant une infime quantité de polyuréthane et de chlore pour coller la semelle extérieure. 

matières brutes

Une matériauthèque inédite, composée de matières premières végétales et respecteuses de l’environnement

Liège

Cultivé et fabriqué au Portugal

Cuir de coco

Fabriqué artisanalement en Inde

Lin

Cultivé, filé et tissé en France

Chanvre

Cultivé, filé et tissé en Europe

Lait d'Hévéa

Fabriqué artisanalement en france

CAHIER DES CHARGES

1. Relocaliser la production  dans les Pays de la Loire.

2. Confier la fabrication à des ateliers engagés dans le retour à l’emploi.

3. Des matériaux biosourcés et non modifiés par des produits toxiques.

4. Des matériaux naturels, issus en priorité du recyclage et/ou consommant peu d’eau et/ou grands capteurs de CO².

5. Des matériaux naturels qui ne contribuent ni à la déforestation ni à la désertification des océans.

6. Des matériaux durables et solides.

Panier
Retour haut de page